E-Commerce Report Suisse 2017

La transformation numérique en est seulement à ses débuts dans le E-Commerce. Attitudes et méthodes de travail en pleine mutation dans la distribution aux clients finaux.

Extrait du Management Summary du E-Commerce Report Suisse 2017

Le E-Commerce Report Suisse est une série d’études qui portent sur le développement de concepts commerciaux de ventes de produits et de prestations de service à des consommateurs privés en tenant compte de l’utilisation de la technologie d’information en réseau. Ce rapport est le résultat du neuvième sondage d’opinion détaillé réalisé auprès de 36 leaders potentiels du marché suisse des fournisseurs de E-Commerce. Les résultats proviennent essentiellement des déclarations des experts.

Tendance à la croissance intacte dans le commerce en ligne
Rien ne permet de détecter un quelconque épuisement de la croissance dans le E-Commerce pour l’année 2017. Les participants à l’étude observent même une accélération de la dynamique. La volonté d’investir est toujours très prononcée et la concurrence au niveau des prestations est féroce. Au contraire: Les formes d’interaction passant par le navigateur et les applis mobiles vont être élargies à l’avenir par des formes de communication basées sur des systèmes de chat en ligne. Il pourrait naturellement s’ensuivre des dialogues parlés, des processus d’achats entièrement automatisés ainsi que des assistants numériques. Ces derniers pourraient, un jour, être en mesure d’effectuer la recherche de produits, les comparaisons de prix, le choix des fournisseurs ainsi que d’autres aspects des processus d’achat à la place des consommateurs. Dans le E-Commerce également, la transformation numérique n’en est qu’à ses débuts.

Structures de distribution classiques en crise
Pour le moment, les augmentations des ventes de 8% enregistrées en 2016, dans le commerce à distance suisse avec des marchandises – qui représentent pour plus de 80 % des commandes en ligne et mobiles – ne doivent pas cacher le fait que l’existence même du commerce des biens de consommation dans son ensemble est remis en question, entre autre par la numérisation. Et ceci, indépendamment du fait qu’un commerçant vende en ligne ou pas.

Les moteurs de la numérisation se concentrent également sur les secteurs de prestations de service où la situation se présente différemment. Le secteur de l’hébergement est en passe de perdre l’accès aux clients lors de l’acquisition au profit de plateformes en ligne qui entraînent de grands frais. Entre temps, de nombreux hôtels – ainsi que les commerçants de boutique en ligne – ont installé leurs propres solutions de réservation ce qui ne fait qu’affaiblir la tendance sans pour autant la renverser.

Les formes de distribution générées par internet qui se sont affinées et professionnalisées durant déjà deux décennies, s’avèrent nettement supérieures aux formes traditionnelles. Mais ce ne sont pas seulement les outils qui font la différence entre l’ancien et le moderne. En effet, les fournisseurs traditionnels disposant de boutiques en ligne modernes, n’ont pas automatiquement le succès escompté.

Entrée dans la phase de transformation
C’est l’attitude qui distingue les champions du business en ligne par rapport aux fournisseurs traditionnels. Et c’est ce que l’on peut observer, entre temps, en Suisse aussi. Au centre, il y a les concepts de répartition du travail qui rassemblent les compétences de plusieurs fournisseurs comme nous allons le montrer en détail dans ce rapport. Les fournisseurs suisses entrent dans la phase de transformation (Fig. 1).

Entrée dans la phase de transformation

Fig. 1: E-Commerce en Suisse en 2017: Entrée dans la phase de transformation

Autres sujets du Management Summary:

  • La notion de E-Commerce
  • Agilité
  • L‘accès au client comme facteur clé
  • Logistique
  • Stratégies commerciales sur plusieurs canaux
  • Deux mystères (Google et Amazon)
  • La transformation numérique dans le secteur de l’hébergement
  • La motion Bischof

Cliquez sur Commandes/Téléchargement pour obtenir gratuitement l’étude 2016 complète en allemand, le Management Summary complet en français et en anglais et tous les études déjà parues.